Délicieuse exposition dans cette toute petite galerie dans cette toute petite rue tortueuse, galerie qui va, hélas disparaître..

Plein de couleurs pour les toiles de Guillaume Beaugé, qui ne nous avait pas habitués à tant de luminostié. Apparemment, son départ pour le sud lui a donné la couleur qu’il ne trouvait plus en région parisienne.

Ses carnets de croquis sont formidables.

Et les sculptures de Marie Madeleine Roure se balancent, s’élancent, fil de fer et papier, légères et délicates.

L’ensemble donne une impression de bonheur.

DSCN1890 DSCN1891 DSCN1892 DSCN1893 DSCN1897