Au vu du sujet, on pourrait croire qu'on va larmoyer pendant tout le film.

Mais l'artiste est habile! Il ne sombre jamais dans le mélo, et pourtant il y aurait de quoi, dans cette belle histoire d'un père et d'un fils qui se retrouvent grâce à une épreuve sportive!

Le fils est lourdement handicapé, mais seulement physiquement, et la tête est admirablement faite! Le regard est brillant d'intelligence, de tendresse et d'humour.

Le jeune Fabien Héraud est formidable dans le rôle!

Bref, l'adolescent est en manque de père, sa mère ayant tenu tous les rôles depuis son enfance, au point d'en devenir envahissante ( Alexandra Lamy, toute en finesse) parce que le père était souvent absent, entre un métier qui l'éloignait de la maison et sa participation aux sapeurs pompiers.

C'est par hasard que le jeune homme découvre que son père a participé autrefois à l'Ironman, cette incroyable compétition qui allie la natation, le cyclisme et la course, sans s'arrêter.

Il va persuader son père d'y participer avec lui, et il vont construire ensemble une relation nouvelle et refonder leur famille.

Bien sûr, Jacques Gamblin est ici magnifique en père absent, puis présent, qui se bat contre lui-même, puis contre son corps pour arriver à finir cette course insensée.

Le tout dans les paysages des Alpes, avec un petit côté cosy du chalet familial...

Et une curiosité, Xavier Mathieu dans le rôle de l'ami de la famille!