Hélas! L'embellie n'aura duré que le temps du premier tome.

Pour le deuxième, j'ai sauté un nombre incalculable de pages!

La mort du père, cette lente agonie, insupportable, les discours bondieusants sur la mort, et le retour du fils prodigue qui n'a qu'une idée en tête, repartir....Et tout cela est incroyablement long...

Du coup, je crois que je vais laisser les autres volumes pour plus tard....ou jamais...