Je suis abonnée à Connaissance des Arts, ce magazine qui nous met au courant de tout ce qui se passe dans le monde de l'art.

Donc, en cette période de confinement, je lis des articles qui me font saliver sur des expositions que je ne verrai pas, qui n'auront sans doute pas lieu, et je continue à lire, parce que j'ai envie de savoir. Mais savoir quoi? Ce qui aurait pu être et ne sera pas?

L'impression est étrange, comme si je regardais un miroir où je verrais l'avenir, mais un avenir qui n'existe pas.