14 juillet 2018

L'école est finie de Anne Depetrini

Si vous n'avez pas peur des poncifs, des lieux communs, des à prioris sur le métier de prof ou les rapports entre la province et Paris, n'hésitez pas! Sinon, passez votre chemin, à moins d'avoir envie de deux heures au frais, et par les temps qui courent, ce n'est pas à négliger. Donc, rien de saillant, rien qui accroche le coeur ou l'esprit. Tout sonne faux. Seul Patrick Chesnais sort son épingle du jeu. Et il a bien du mérite!
Posté par zermo à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2018

Parvana de Nora Twomey

Un dessin animé mais pas pour les enfants. Parvana est  une petite fille de Kaboul, au temps des Talibans. Son père, professeur a perdu une jambe pendant la guerre, et elle doit l'aider quand il va vendre de pauvres objets au marché. Elle n'en a pas le droit et se fait agresser. Rentrés à la maison, le père est emmené en prison, sans raison. Et donc, la mère, les deux filles et le bébé se retrouvent seuls. Pour survivre et nourrir sa famille, Parvana se déguise en garçon. Et elle n'est pas la seule. Brimades, violences, hommes... [Lire la suite]
Posté par zermo à 19:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 juin 2018

Le cercle littéraire de Guernesey de Mike Newell

Un film follement romantique, sur l'île de Guernesey, en 1946. Juliet Ashton a connu la gloire en écrivant sous un pseudonyme et va de librairies en librairies pour parler de ses livres.  Un jour elle reçoit une lettre de Guernesey, lui indiquant que son correspondant a trouvé son nom écrit dans un livre qu'il a trouvé dans une ancienne bibliothèque. Ils vont s'écrire, et Dawsey va lui parler du son club littéraire au nom étrange, puisqu'il s'appelle le cercle littéraire de Guernesey et de la tarte aux épluchures de pommes de... [Lire la suite]
Posté par zermo à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juin 2018

Campeones de Javier Fesser

Quel bonheur de voir un film sensible et intelligent! Marco, entraineur de basket ne va pas bien, alors, après avoir agressé son supérieur lors d'un match et but un peu trop ensuite, il se retrouve devant une juge qui le condamne à entrainer une équipe de handicapés.  Et la rencontre va être salutaire à tous, les basketteurs vont aller en finale du championnat et Marco va retrouver du travail et sa femme. On sort du film émus, et sans doute plus intelligents. A voir absolument.
Posté par zermo à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juin 2018

Je vais mieux de Jean Pierre Ameris

Architecte en perdition! A force de ne jamais s'exprimer, le personnage principal se crée un mal de dos violent. Il a beau faire des examens médicaux, il n'a rien. Jusqu'au jour où il décide de dire ce qu'il a à dire! Quelques jolies scènes, quelques moments bien vus dans les hôpitaux, on n'en sort pas mécontent, mais ce n'est pas le film du siècle.
Posté par zermo à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Demi soeurs de Saphia Azzeddine François-Régis Jeanne

Un feel good movie pas bête, on suit gentiment les aventures de ces trois jeunes femmes qui se découvrent un père commun, qu'elle n'ont jamais connu, mais leur a légué un immense appartement dans le 7° arrondissement. Bien sûr, la vraie famille tente de retrouver son bien, et elles apprennent la cohabitation, alors qu'elles sont très différentes. Pas le même milieu, pas la même religion, avec les à prioris qui vont avec, on sourit beaucoup. Un très agréable moment.
Posté par zermo à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2018

En guerre de Christophe Brizé

Façon documentaire, le récit d'une grève, vu par les syndicalistes. Le bel enthousiasme du début, les coups de force, et les engueulades quand la grève dure trop longtemps. Les impossibles dialogues entre les ouvriers et les patrons, car ils ne parlent pas la même langue. C'est le portrait d'un syndicaliste, sous les traits de Vincent Lindon, ses coups de gueule, ses moments de bonheur et son désespoir final. On sent la patte de Xavier Mathieu qui a vécu ce drame avec les Conti. On vit l'histoire comme un thriller, et l'on se dit... [Lire la suite]
Posté par zermo à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mai 2018

Plaire, aimer et courir vite de Christophe Honoré

 1993 : Jacques est écrivain, et atteint du sida. En visite à Rennes pour la représentation d'une de ses pièces, il croise Arthur, breton directeur de centre aéré. Ils passent la nuit ensemble et chacun reprend ses activités et ses "amours" passagères. La santé de Jacques décline de plus en plus, et lorsqu'un de ses amis meurt, il sent bien que pour lui c'est la fin, alors il ne veut pas commencer une histoire d'amour avec Arthur, même si celui-ci est prêt à vivre avec lui. Valse des sentiments, omniprésence de la maladie et... [Lire la suite]
Posté par zermo à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mai 2018

Everybody knows de Asghar Farhadi

Thriller ibérique. La première partie concerne le retour de Laura dans son village, avec sa fille et son fils. Ils viennent pour le mariage de la petite soeur. Et toute la famille et les amis sont réunis pour faire la fête. Jusqu'au moment où la jeune fille est enlevée. Alors petit à petit se révèlent les passions, les haines, les envies, qui se concentrent autour de Paco auquel on reproche d'avoir acheté ses terres à bas prix. Alors, qui est derrière cet enlèvement? Pourquoi? Les révélations se feront par petites touches. Peut... [Lire la suite]
Posté par zermo à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2018

Place publique d'Agnès Jaoui

On est toujours contents de les retrouver, les jaba, mais bon, ils semblent avoir perdu de leur mordant, et vivre sur leurs acquis. Même si les dialogues sont toujours ciselés, les personnages sont trop caricaturaux et on ne se sent pas vraiment concernés par les mésaventures de ces bobos en pleine crise, qui voient la vieillesse les prendre par la main. La maison est belle, le jardin magnifique, mais on retient surtout les formidables seconds rôles qui sont parfaits.
Posté par zermo à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]