29 novembre 2008

L'Exil de Henry de Montherlant

Il fallait avoir envie de sortir, hier soir, avec le froid et l'humidité ambiante..D'ailleurs, la salle était aux trois quarts vides...Petite ambiance, salle pas très chaude, au propre et au figuré!Montherlant, ce n'est pas au théâtre ce soir.. Bref, soirée polaire.Je n'ai pas entendu tout du texte, vu que les comédiens ne portaient pas leur voix.. Encore une chose que l'on n'apprend plus dans les écoles..Il va donc falloir que j'aille lire la pièce...Mais il m'a semblé que tout celà était bien vieillot. Le personnage principal, post... [Lire la suite]
Posté par zermo à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 novembre 2008

Au Louvre le soir

Il se passe des choses étranges, au Louvre, le soir, lorsque les visiteurs sont partis...Des esclaves s'emparent des lieux et, sous les ombres d'Horus, nettoient les plaques de cuivre....
Posté par zermo à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2008

le carré de la vengeance de Pieter Aspe

Bruges la belle, Bruges la secrète bien qu'ouverte à tous les vents du tourisme.Une sombre histoire de famille, avec alchimie, codes secrets templiers, belles maisons de maîtres avec superbes tableaux modernes, vieilles maisons au bord du canal, et un mois de juillet caniculaire où tout transpire, les murs, les policiers, la vengeance...Et la bière coule à flots...Pendant que les percussions de Carmina Burana résonnent.Bref, on nage en plein raffinement culturel, dans une des plus belles villes du monde.Un magnifique polar, dont on se... [Lire la suite]
Posté par zermo à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2008

Mesrine 2 de Jean François Richet

Mesrine est de retour.. Et plus on le voit, et moins on l'aime. Personnage suffisant, avec un égo surdimentionné, que rien n'arrête et surtout pas la mort des autres.Moins de tortures que dans le volet précédent, et la mort du personnage principal, dans une exécution policière. Où l'on voit bien à quel point tout le monde était terrorisé par lui, que ce soient les citoyens lambdas ou les policiers.. Le début du film continue à démontrer l'habileté cinématographique de Jean François Richet, dans les scènes d'action, la virtuosité... [Lire la suite]
Posté par zermo à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2008

Two lovers by James Gray

A sentimental film by James Gray? After "the night is ours" a brilliant thriller, inventive and moving, a sentimental film? The story is apparently simple : a man is torn between two women he meets for the first time on the same day: a nice, strong brunette that his parents would like him to marry, as their jewish families fit together, and the two shops could be fusioned, and the tall, long haired blond girl that has just appeared in his building. But nothing is really simple.. Because the man  comes out of... [Lire la suite]
Posté par zermo à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2008

Having a baby cat

It's exactly like having a baby human.. The elder children feel a sort of frustration : she won't love us anymore, the baby is going to take my toys, sleep in my bed, get more caresses than I do! And you realize suddenly that your flat is full of dangerous things...Well, of lovely things to play with : the vases full of water to throw on the floor, the statues to break, the pencils to let down, the peritel to unplug.. So far, I've had her only for one day, and these are some of the things she has already done.. And my Siamese... [Lire la suite]
Posté par zermo à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 novembre 2008

Ginger and the shell

Posté par zermo à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2008

Ginger is full of silly things...

Posté par zermo à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2008

Ginger est arrivée

Notre nouveau bébé est arrivé
Posté par zermo à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2008

Musée haut, Musée bas de Jean Michel Ribes

Tous les acteurs de la place de Paris sont dans le film.. ne cherchez pas, ils sont tous là! Il ya des scènes grandioses et d'autres plus faiblardes, mais en particulier la scène des gardiens de musées est à garder dans une anthologie... Par contre, le fil rouge, qui justifie le film, la nature qui reprend ses droits par rapport à l'art qui la nie, c'est très très artificiel! Les scènes qui se succèdent avec des personnages truculents auraient largement suffi, sans avoir à justifier le pourquoi du comment de l'existence du film.... [Lire la suite]
Posté par zermo à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]