03 août 2015

Le dessin de Marc-Antoine Mathieu ( BD)

Magnifique! L'histoire est subtile, celle d'un ami mort qui guide celui qui reste au travers d'un dessin qu'il va étudier et reproduire sa vie durant. Les dessins sont superbes, comme les mises en page.  
Posté par zermo à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 août 2015

Haka par Caryl Férey

Plus noir que noir...Ce polar venu de l'autre bout du monde est plein de meurtres, de crimes, de morts, d'anthropophagie, de coutumes tribales. Le personnage principal est un policier d'Auckland. il est à moitié Maori par son père, Ecossais par sa mère, laquelle l'a abandonné alors qu'il était enfant. Vingt cinq ans plus tôt, sa femme et sa fille, tout bébé, ont disparu sans laisser de traces. Et une grande partie de sa vie est consacrée à leur recherche. Des crimes sont commis contre des femmes, et on lui adjoint une... [Lire la suite]
Posté par zermo à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 juillet 2015

Vieille.

Posté par zermo à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 juillet 2015

Moisson faite!

Les oiseaux, quand ils viennent se nourrir, mangent salement, et font tomber des graines sur le sol. Je viens de faire ma moisson de l'année!
Posté par zermo à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 juillet 2015

Le musée de Beauvais

Superbe réalisation que ce musée de Beauvais, tout beau, tout neuf! Dans l'ancien evêché qui date de la Renaissance, le musée offre un étage de peintures et d'objets du 19° siècle, avec bien sûr, beaucoup d'oeuvres de Thomas Couture, le presque enfant du pays. Dont ce monumental tableau représentant les engagés volontaires de 1792. Mais aussi des tableaux de peintres danois, de Corot, un Sisley. Tout en lumière naturelle, joliment présenté sur des murs bleu pastel. La déception viendra du troisième étage : j'avais visité... [Lire la suite]
Posté par zermo à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2015

Une âme de trop de Brigitte Aubert

Polar, qui penche du côté du Psychose d'Hitchkock. Les meurtres abominables s'enchaînent dans l'hôpital où travaille Elvira. Mais elle n'est au courant que par oui dire, puisqu'elle est en congé maladie : agoraphobie, burn out? Trois femmes sont tuées, et Elvira se rend compte qu'elle a le même type physique que ces femmes. Elle chatte sur internet, avec Ray, qui voudrait la voir en vrai, avec Latinlover qui lui envoie des messages horribles, et avec Katwoman qui écrit une langue tout à fait étrange. Son voisin du dessus, et... [Lire la suite]
Posté par zermo à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2015

Square de Vergennes (15°)

Une ruelle, des maisons, des arbres, une végétation qui semble vouloir reprendre le pouvoir et au fond, le musée Menjisky, une superbe demeure construite par Mallet Stevens.
Posté par zermo à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2015

Manessier au musée Mendjisky

Au fond d'une ruelle dans le 15° arrondissement, un bâtiment construit par Mallet-Stevens, tout de lumière et de rigueur, sert d'écrin à une formidable rétrospective d'Alfred Manessier, un des grands de l'abstraction lyrique. Magnifique!
Posté par zermo à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2015

Nos Futurs de Rémi Bezançon

Rémi Bezançon serait-il obsédé par la mort??? Dans tous ses films, elle est là, prête à surgir. Cette fois, c'est petit à petit que l'on comprend la cause des blocages du personnage interprété par Pierre Rochefort. Pendant une fête d'anniversaire, il redécouvre des photos de sa jeunesse et de son adolescence, retrouvées par sa femme (Mélanie Bernier) dans un vieux carton chez sa mère. Il s'endort en regardant les photos et se réveille avec l'envie de retrouver son meilleur ami, Thomas ( Pio Marmai ) et ils reprennent le cours de... [Lire la suite]
Posté par zermo à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juillet 2015

D'Artagnan amoureux de Roger Nimier

1642. Richelieu et Louis XIII se meurent. D'Artagnan est seul, ses compères sont partis, on ne sait où. Il part en mission auprès du Pape, à Rome, et en chemin, croise deux ravissantes jeunes filles qu'il sauve des barbaresques. L'une d'elle est Marie de Rabutin Chantal. Dont il tombe amoureux. Elle a 16 ans et écrit déjà très bien. On suit les différentes péripéties de son voyage à Rome, de son retour, on retrouve Planchet, et une multitude de personnages, des bons et des méchants, comme dans les romans de cape et d'épée.... [Lire la suite]
Posté par zermo à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]