Aux mânes de Boris Vian.

Le personnage principal que nous ne connaîtrons que sous surnom de Stradi, nait avec un violon dans la tête. Les médecins ne savent pas trop quoi faire, ses parents non plus...Il rencontre Max à l'école, ils deviennent amis parce qu'ils sont tous deux à part, Max boitant.

Et il y a l'amour de sa vie, Lélie, qui va l'aimer, malgré tous les problèmes que pose ce violon qui se met à jouer de jour comme de nuit, sous le coup des émotions de Stradi. Mais qui lui permet aussi de parler aux oiseaux.

Beaucoup d'humour, avec des personnages auxquels on s'attache, de la poésie aussi, de la musique....Un joli livre.